Les graffitis féministes à Madrid et la force de l’espace public

Une chose qui m’a beaucoup marqué durant mon mois en Espagne est la quantité de graffitis et tags féministes qui parsèment les murs des grandes villes. En arrivant à Madrid, je m’attendais donc à un fourmillement de slogans féministes et, malgré le fait que la ville investisse beaucoup dans le nettoyage des murs, je n’ai pas été déçue. Voici donc un florilège de mes préférés.

34875775_1831769850219837_8348347040991805440_n
« Découpons le macho », tagué sur les marches d’un escalier arc-en-ciel.
34859382_1831770213553134_3763955909097684992_n
« Moi je te crois » était le slogan scandé par des manifestant.e.s suite au scandale lié à une affaire de viol collectif : un détective privé avait été engagé pour suivre la victime dans sa vie de tout les jours. Elle a ensuite été accusée de mener une vie « trop heureuse » après un tel traumatisme.
34789612_1831770153553140_1340260028073902080_n
« Pas Une de Moins », slogan féministe argentin repris par de nombreux mouvements hispanophones.
34841702_1831768886886600_7209458792268824576_n
« Anti-sexistes contre toute forme d’autorité », tagué sur le mur d’un squat anarcho-féministe.
34780016_1831769583553197_6617705503965315072_n
« Nous, femmes unies en lutte » tagué au pochoir sur un trottoir.
34808183_1831768970219925_3606111935369576448_n
« Riot Grrrl », slogan très populaire durant le mouvement punk féministe.
34790673_1831770520219770_6893088219890450432_n
« Ils voulaient nous enterrer, et ils ont oublié que nous étions des graines. »
34881870_1831770043553151_4280809602028666880_n
« Couvercle féministe sur la bouche d’un machiste. »
34863422_1831769710219851_5934292012927811584_n
« 8M pas une de moins », représentation de la grève générale des femmes du 8 mars 2018.

La popularité des graffitis féministes en Espagne m’a beaucoup fait réfléchir à la présence de messages militants dans l’espace public : dans les rues de Grenade, Séville, Valence, on ne peut pas y échapper, ils sont partout. Je ne compte plus les « Révolution féministe » ou les « Grève générale des femmes », mais les sujets varient beaucoup. Ce sont des messages de colère, comme « Un viol = un mort », mais aussi des messages d’amour comme « Uni.e.s dans la lutte » ou des réflexions plus approfondies sur le mouvement féministe. Je me souviens notamment d’un tag qui lisait « Le féminisme est aussi pour les femmes trans », qui m’avait frappé par la simplicité et l’efficacité de son message.

Ces phrases que je ne pouvais plus me sortir de la tête m’ont fait réfléchir à la place que les choses de l’espace public ont dans nos vies, à l’influence que celui-ci prend sur nous sans même que l’on s’en rende compte. A quel point la rue en France est dénuée de sens. A quel point les villes espagnoles devraient nous inspirer, quand on voit la popularité du mouvement féministe là bas, et que les manifestations anti-sexistes sont sur toutes les télévisions et que des villages, des bars, des foires affichent fièrement « espace sans violences sexistes » partout sur leurs murs.

Bien sûr, qui de l’œuf ou de la poule, du mouvement national ou des grands mots dans les rues est apparu le premier, ce serait l’occasion d’une plus grande réflexion. Peut-être dans le prochain article ?

 

N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez sur le sujet en commentaire, j’aimerais beaucoup commencer une discussion dessus !

A très vite.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s