Un petit tour féministe de Madrid

J’ai passé une semaine magnifique à Madrid. J’ai été complètement hâpée par le mouvement de la ville, son activité et son accessibilité culturelle (presque tous les musées sont gratuits ou à moins de cinq euros !), et par son dynamisme militant. Au début je me suis sentie un peu submergée par l’affluence de monde, surtout dans le centre, mais j’ai laissé à la ville sa chance : en marchant le long des quartiers tels qu’Embajadores, Atocha ou Chueca, j’ai découvert des milliers de raisons de l’aimer. Mais même si j’étais très heureuse de marcher partout et d’écumer les musées, je n’ai pas perdu mon objectif de vue; ma recherche de lieux militants a porté ses fruits, et je vous en donne le résultat ici. Si comme moi vous aimez rencontrez des féministes du monde entier, vous apprécierez ce petit guide de la capitale espagnole. Une semaine c’était beaucoup trop court, mais j’ai eu le temps de noter quelques bonnes adresses. N’hésitez pas à rajouter les vôtres en commentaire !

Lieux de réunion et militantisme : C’est assez pratique, tous ces lieux sont à quelques rues les uns des autres, et on peut les visiter rapidement. Veillez tout de même à respecter le travail des militant.e.s, et donc à ne pas venir en parfait.e touriste, en prenant mille photos ou en dévalisant les magasins gratuits. Cela risquerait en effet de donner envie à leurs membres de fermer les lieux au public extérieur.

– Eskalera Karakola, calle Embajadores, 52 : Se définissant comme « maison publique transféministe », la Eskalera Karakola accueille de nombreux collectifs et activités tout au long de la semaine. Parmi elles se trouvent un collectif de migrant.e.s queer, un hacklab, une émission de radio ou encore des cours de langue, des débats, et même un cours de yoga. Vous pouvez consulter leur programme complet sur leur site.
– CS(r)OA La Quimera, plaza Nelson Mandela : Enorme squat anarcho-féministe, avec une bibliothèque et friperie gratuite, une salle de concert et de cinéma. Les membres de La Quimera sont très actif.ve.s dans le militantisme pour la régularisation des migrant.e.s et réfugié.e.s de la ville. Le squat est ouvert à tou.te.s en quasi permanence, mais la plupart de leurs activités se déroulent en soirée. L’assemblée générale ouverte à tou.te.s se déroule tous les mardis à 20h, et le reste de leurs évènements sont disponibles sur leur site.
– La Mala Mujer, calle Meson de Paredes, 76 : Lieu de rencontre féministe par excellence, il a été créé afin d’offrir un lieu d’échange et de débat sur des problématiques féministes diverses. Il accueille également des ateliers de méditation, d’auto-défense, et des évènements artistiques. C’est l’endroit parfait pour rencontrer d’autres militant.e.s autour d’un café ou d’une bière, selon l’heure de la journée. Vous pouvez les suivre sur Facebook.

 

Captura-de-pantalla-2014-05-11-a-las-8.10.15-PM
Illustration représentant la Eskalera Karakola.

 

Culture et musées : Madrid est très abordable en terme de culture, à l’exception des trois grands musées de la ville. Ne soyez donc pas terrifié.e par le prix exhorbitant d’une entrée au Museo Reina Sofia, il y a plein de centres culturels gratuits, pour peu que l’on fasse quelques recherches. Je n’ai pas trouvé de centre culturel avec une ligne féministe ou militante à proprement parler, mais j’ai pu assister au festival féministe Princesas y Darthvaders à La Casa Encendida (ronda de Valencia, 2). Il se déroule tous les ans début juin, et je vous recommande vivement d’y assister si vous maîtrisez l’espagnol, car il y a de nombreuses conférences et ateliers très intéressants. Le reste de l’année, vous pouvez assister à de nombreuses expositions, spectacles, et vous pouvez accéder à la terrasse qui vous permet de voir une grande partie de la ville. Toute leur programmation est disponible ici.

 

th1X07F2PT
Affiche de l’édition 2018 du festival Princesas y Darthvaders

 

Librairies : Car je ne suis pas moi si, quand je découvre une librairie féministe, je ne passe pas deux heures sur le sol à tenter de tout lire.

– Berkana, calle de Hortaleza, 62 : Située dans le quartier de Chueca, la librairie spécialisée en littérature LGBT regorge de livres sur la théorie queer, de poésie lesbienne et gay, mais également de livres féministes plus classiques. J’ai même eu la joie d’y trouver les livres de Pénélope Bagieu !
– Libreria de Mujeres, calle San Cristobal, 17 : « Les livres ne mordent pas, le féminisme non plus. » Très proche du centre, la petite librairie compte tous les classiques des théories féministes, anti-racistes, et queers. Le plus : une merveilleuse section enfants.
– Mujeres & Compañia, calle de la Union, 4 : Sur le chemin du Palais Royal, vous pourrez vous arrêter dans la librairie féministe la plus complète de la ville. Il y est également organisé des soirées cinéma, récitations de poésie, et clubs de lecture.

 

image
Photographie de l’intérieur de la Libreria de Mujeres. Au dessus d’une arche est écrit « Le monde des Femmes ».

 

Bars queers et restaurants vegans : Parce que votre envoyée spéciale n’a pas fait qu’interviewer de merveilleux êtres humains, mais qu’elle a aussi passé de très bons moments. Mon auberge était située en plein milieu de Chueca, le quartier queer, et j’ai donc pu faire le tour des bars pour vous apporter mon florilège. Et puisque je ne suis rien sans hummus ou falafel, j’avais aussi envie de partager avec vous mes trouvailles vegan.

– LL bar, calle Pelayo, 11 : Le LL est un bar gay très tranquille. L’entrée est gratuite mais la consommation obligatoire. Le meilleur atout de ce bar ? Un drag show tous les soirs à partir de 11h30. J’y suis allé deux fois et j’ai adoré.
Tal Fulanita, calle de Regueros, 9 : Il n’était pas à la hauteur de mes rêves d’une Mut’ (*) espagnole, mais on ne peut pas dire qu’il n’y ai pas une grosse ambiance. C’est un club lesbien avec deux espaces, un plus calme pour discuter et une piste de danse. Entrée 8 euros avec une consommation gratuite.
– Tiyoweh, la Quietud, calle de San Pedro, 22 : Probablement le meilleur restaurant vegan que j’ai essayé à Madrid. Le restaurant en lui-même est envahi de plantes, et il y a même une fontaine à l’intérieur. Le menu du jour est composé de plusieurs légumes rôtis, soupes, salades, produits chauds dans un même plat. C’était à tomber, tout simplement.
– La Hummuseria, calle Hernan Cortés, 8 : Alors oui, vous avez bien lu. C’est un restaurant spécialisé dans le hummus, qui tient le rôle de plat principal. Le weekend vous pouvez commander des tapas à 3 euros pour l’accompagner, et le reste de la semaine des salades. Je vous conseille personnellement d’y aller à deux, et de prendre un hummus et une salade à partager. De rien.
– El Manjar del Conuco, calle de Santa Isabel, 5 : Restaurant végétarien proposant des options vegan, il est situé au premier étage d’un marché couvert. Je vous le recommande tout particulièrement car le menu du jour est beaucoup moins cher que celui des autres restaurants végétariens et vegan que j’ai trouvé, tout en offrant des portions très honorables et de la nourriture délicieuse.

Sécurité : Si vous comptez passer une période de temps assez longue dans la ville et que vous ou un.e proche vous trouvez confronté.e à des violences sexistes, sachez que Madrid propose des espaces pour l’égalité (Espacios de Igualdad) dans chaque arrondissement ou presque. Ils disposent de nombreuses ressources d’aide ou pourront vous diriger vers d’autres organismes adaptés. Vous pouvez retrouver la liste complète ici.

banner_espaciosigualdad

J’ai beaucoup aimé rédiger ce guide, si il vous a plu, je serai ravie d’en faire pour d’autres villes que je traverse !

(*) La Mutinerie est un bar et lieu de militantisme LBT à Paris.

3 commentaires sur “Un petit tour féministe de Madrid

  1. C’est vraiment top merci pour ce guide ! Je mets ça de côté et je saurai à qui m’adresser si j’ai l’occasion de me rendre à Madrid 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s